La médiation des sciences cognitives auprès du grand public

À l’ère du neuro-sensationnalisme, il est difficile pour un public néophyte de démêler le vrai du faux en matière de cerveau et de cognition. Et pourtant, ces connaissances sur le fonctionnement humain sont utiles à tout un chacun au quotidien ; tant pour mieux se comprendre soi-même que le monde qui nous entoure.
La sur-simplification, les amalgames, les “neuromythes”… Toutes ces déformations sont symptomatiques de l’incapacité des médias à restituer ces connaissances sans en faire des “clicables” et d’autre part, elles révèlent un certain nombre de résistances épistémiques du public vis-à-vis des savoirs scientifiques sur la cognition.
La médiation scientifique, et celle des connaissances sur le cerveau et les comportements à plus forte raison, ne peut se faire sans une véritable rencontre entre le public et les acteurs académiques. Notre rôle est de faire en sorte qu’ils participent directement à la médiation de leurs connaissances auprès des individus, que précisément ils étudient.

Concrètement ? Nous proposons différents formats à travers lesquels nous permettons aux acteurs académiques de transmettre eux-mêmes leurs connaissances au grand public.

  • Nous avons créé un média indépendant, gratuit, dédié aux sciences cognitives et leurs applications, “Le Point de Vue du Cerveau” (Voir notre rubrique média)
  • Nous organisons chaque année plusieurs événements ouverts et gratuits pour le public (Voir notre rubrique événements)
  • Nous développons des formats de médiation scientifique innovants qui rapprochent activement les acteurs académiques du public